Fandom

Wiki Youtube français

Jeff the Killer

641pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Jeff the Killer est un personnage de fiction issu d'un mème Internet. Depuis sa création en 2008, il est rapidement devenu à son tour un mème Internet et a été repris dans de nombreuses créations. Ce serait un adolescent qui aurait été gravement défiguré en essayant de protéger son frère. Il développerait des envies meurtrières jusqu'à devenir un tueur en série. La phrase culte de Jeff est "Shh... Go to sleep".

Histoire

  • Nom : Jeffrey Woods
  • Surnoms : Jeff the Killer / "Face de pet" (par les enfants de primaire et de maternelle dont il fût le souffre-douleur pendant ses trois années au collège)
  • Naissance : 1995
  • Origine : USA
  • Sexe : masculin
  • Espèce : humain
  • Cheveux : noirs
  • Yeux : bleus
  • Activité : tueur en série, sociopathe
  • Arme : couteau
  • Famille : Peter et Margaret (parents), Liu (frère)
  • Affiliation : Creepypasta
  • Entourage : Jane the Killer
  • Ennemis : Randy, Keith et Troy (trois enfants de primaire dont il est le souffre-douleur), ses anciens camarades de classe dont il fut aussi le souffre-douleur, ainsi que les petits de primaire et de maternelle dont il le fût également, dont Tommy Erbter, 5 ans, Raphaël Gaillard, 8 ans, Dimitri Mallet, 10 ans, Lucas Putcrabey, 11 ans et Emma Ladoucette, 9 ans
  • Première apparition : 2008

Jeffrey Woods a 16 ans. Il est brun et a les yeux bleus. C'était un garçon de nature timide, introverti et solitaire. Il était d'une laideur humiliante. Il était le souffre-douleur de sa classe et de l'école primaire du coin depuis son entrée au collège, et la perte de son seul ami, ancien bouc-émissaire de l'école. Pour les primaires, c'est le souffre-douleur idéal, bien que beaucoup plus âgé qu'eux : timide, solitaire, docile, ils l'oblige à leur donner son goûter tous les jours ou sinon, ils le tortureront : en l'attachant serré en sweet à un arbre à 40 degrés au soleil, lui lancer de la vieille nourriture, le traiter de tous les noms...

Lui et sa famille viennent emménager dans un nouveau quartier, parce que son père avait obtenu une promotion au travail. A peine arrivés, leur nouvelle voisine vient les saluer, puis les invites à la fête d'anniversaire de son jeune fils en primaire, l'un des spécialiste du bizutage. Jeff n'a pas envie mais sa mère le force.

Le lendemain matin, lui et son frère, à l'arrêt de bus, commencent par se faire railler par une bande de gamins de 12 ans, tous trois avec des planches à roulettes. Ils leur disent que "pour tous les enfants dans ce quartier, il y a un petit prix à payer pour pouvoir prendre l'autobus". Randy, le meneur, portant un couteau sur lui, attrapa le portefeuille dans la poche de Liu. Jeff se leva et frappa les trois garçons. Liu ne pouvait rien faire mais regarda son frère avec étonnement. Le bus arrivant, ils ne voulaient pas être blâmés pour tout ce qui venait de se passer, ils se mirent à courir aussi vite qu'ils le pouvaient vers l'école.

Dès les premières heures d'école, dès qu'on vu Jeff dans la nouvelle école, coupable de l'événement de ce matin-là, ce fut le début des brimades, moqueries et railleries en tout genre de la part de ses camarades et des enfants de primaire et maternelle, qui aiment l'attacher à des arbres et le traiter de tous les noms. Mauvais en sport, impopulaire, disgracieux et solitaire, Jeff devint le souffre-douleur, le bouc-émissaire de ses camarades de classe.

Le lendemain matin, il entendit frapper à sa porte. Il descendit pour trouver deux policiers dans l'entrée, et lui dit qu'ils ont trouvé trois enfants qu'il aurait attaqués et poignardés. Jeff savait que c'était inutile de se défendre. Il ne pouvait lui dire que Liu avait été attaqué, mais il n'y avait aucune preuve que ce n'était pas eux qui avaient attaqué le premier. Ils ne pouvaient pas dire qu'ils ne fuyaient pas, parce qu'il s'agissait bien de la vérité. Donc Jeff ne pouvait pas se défendre, ni lui, ni Liu. A ce moment là descendit Liu, tenant un couteau. Il leva ces manches pour révéler des coupures et des ecchymoses, comme lors du combat. Les deux policiers emmenèrent Liu au commissariat, et Jeff se mit à pleurer dans l'allée, pendant environ une heure ou deux.

Le lendemain, sur le chemin de retour du collège, Jeff utilise un couteau pour faire tomber de sa bicyclette un petit garçon à l'école maternelle dont il est le souffre-douleur, qui le surnomme "Face de pet", qui aime le railler, le traiter de "petit nouveau" ou de "face de pet" par sa laideur flagrante, rire de lui (bien qu'il soit âgée de 7 ans de plus que lui), tout en lui tirant la langue et en lui faisant des grimaces, et qui était avec des cordes car il aimait l'attacher à l'arbre de son jardin ; il trouvait ça rigolo de tourner autour de l'arbre pour ensaucissonner le jeune garçon au sweet à capuches, et essayer de le manger avec de la viande et du fromage, lui tirer les cheveux, le balancer dans une benne à ordures, l'attacher de la tête aux pieds, le menotter, le frapper ou lui cracher dessus. De temps en temps, le petit garçon de l'école maternelle est seul avec son petit tricycle rouge à porte-bagages mais est la plupart du temps avec sa bande de copains âgés de 4 à 9 ans, avec dans la bande environ une vingtaine de garçons et une trentaine de petites filles, ce sont tous des sales gosses les uns les autres, très railleurs. Ils le raillent donc, l'intimident, lui volent de l'argent, lui scotchent ou lui bâillonnent la bouche, l'insultent, le torturent: Jeff est devenu le jouet des autres.

Deux jours furent passés, sans nouvelles de Liu de la part du Comité Paritaire de Discipline. Ce samedi, c'est le jour auquel lui et sa famille sont invités à l'anniversaire du petit voisin. Pour ressembler aux autres gamins, il dut mette un déguisement... si il en avait encore un. Il enfila donc un pantalon noir et un maillot de corps sous un sweat à capuche blanc.

Chez la voisine, Jeff rejoignit les enfants dans la cour. Il regarda autour de lui : ouf, le petit garçon railleur de la veille n'y est pas. Soudain, un petit garçon s'approcha de lui pour l'attacher et le torturer mais un autre lui propose plutôt de lui offrit un chapeau et un pistolet et lui demander si il voulait jouer. Il accepta. Il mit son chapeau et commença à faire semblant de tirer sur les enfants. Au début, il pensait que c'était totalement ridicule, mais finit par vraiment s'amuser. C'était la première fois qu'il réussissait à se sortir Liu de l'esprit.

Après un certain temps et tout d'un coup, il fut frappé à la tête. C'était Randy, Troy, et Keith, les trois garçons intimidateurs de l'autre jour, ils avaient sauté par-dessus la clôture sur leurs planches à roulettes. Ils se battirent pendant un moment. Jusqu'à ce que l'un d'eux sorti un briquet, l'alluma et jeta le briquet sur lui. Les flammes dévorèrent le visage de Jeff, sa peau fondait, blanchissait, il prit feu.

Lorsque Jeff se réveilla, des bandes de tissu lui entourait le visage. Il ne pouvait rien voir, mais il sentit un plâtre sur son épaule, et sur l'ensemble de son corps. Sa mère, penchée juste au dessus de lui, lui raconta que des témoins ont raconté à la police qu'ils avaient vu Randy et ses complices essayer de l'attaquer, lui et Liu, et qu'ils ont finalement décidé de laisser ce dernier s'en aller.

Durant les semaines qui suivirent, Jeff reçut régulièrement la visite de sa famille. Puis, vint le jour où ses bandages devaient être enlevés. Sa famille était là pour le voir, voir à quoi il allait pouvoir ressembler après ce terrible incident. Le médecin commença à défaire les bandages, tous étaient rivés à leur siège, attendant que la dernière bande fut enlevée. Une fois effectué, il se précipita hors de son lit et courut vers la salle de bain pour se voir : ses lèvres avaient été brûlées, remplacés par une épaisse ombre rouge, une chair à vif. Sa peau avait blanchi et ses cheveux avaient pris une teinte noire. Sa peau avait maintenant un toucher dur comme du cuir. Il déclara que pour lui, "c'était parfait".

Cette nuit-là, sa mère fut réveillée par un bruit venant de la salle de bain. Jeff avait pris un couteau dans la cuisine et s'était entaillé les joues pour se dessiner un sourire, et s'était brûlé les paupières : "Je n'arrivais plus à sourire maman, je ne le pouvais plus, ça faisait mal. Mais maintenant, je peux sourire pour toujours. Je ne pouvais pas voir mon visage, je n'arrivais pas à le voir, j'étais trop laid. J'étais fatigué et mes yeux ont commencé à se fermer... j'ai brûlé mes paupières pour que je puisse le voir maman... mon nouveau visage." Sa mère se précipita dans sa chambre pour aller chercher son mari et lui demander de prendre le fusil pour tuer leur fils, qui semblait avoir perdu la raison. Jeff les entendus et se précipita sur eux avec le couteau. Liu fut également réveillé par un cri. Jeff leva lentement le couteau au-dessus de la tête de son frère : "Shhhhhhh... Endors-toi !"

Il s'en prit plus tard à Jane Arkensaw, une jeune fille âgée de 16 ans qui le tyrannisa alors qu'il était encore un garçon "normal", qui deviendra par la suite "Jane the Killer". Il lui brûlera le visage et en but de se faire pardonner, lui donne un masque, une perruque, une robe et un couteau.

Quelque temps plus tard, un "tueur inconnu" a émergé et a fait une série de meurtres. Un garçon qui eu la chance de survivre aux attaques du tueur a décrit l'homme comme ayant une peau inhumainement pâle, un sourire hideux, et des yeux sombres, menaçants, ouverts en permanence. Quand il a essayé de tuer la victime, il lui dit : "Go to sleep". Quelques gens firent rumeur qu'un dénommé Lucas Rolt fut l'une de ses victimes à pouvoir s'en sortir. Tout comme Jane, c'était un garçon âgé de 8 ans qui martyrisa Jeff avant le drame.

Une Creepypasta assez peu connue raconte la petite amie de Jeff the Killer : "Andrea the Killer" ! D'ailleurs, Andréa est la seule personne a qui Jeff a déjà dit : "Tu es magnifique". Personne à part Jeff ne connait son physique. Certaines personnes disent qu'elle a les cheveux bruns long et frisés, mais c'est tout ce qu'on sait d'elle. Il faudrait demander à Jeff pour en savoir plus sur sa petite copine... Bon courage a vous pour lui demander !

Informations

  • Création : 2008
  • Personnages : Jeff, Liu, Margaret (mère), Peter (père), Billy, Randy, Troy, Keith, Barbara, les policiers, Jane, Lucas, Tommy

Popularisation

De nombreux fanarts à son effigie ont été créés et sont trouvables sur internet. Des animations ont aussi été réalisées. Il y a également des jeux, tels que :

  • Illusion Ghost Killer
  • Jeff The Killer : The Game

Des musiques sont également associées à son image.

Annexes

Lien externe

Articles connexes

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard